Inspiré de faits réels, le film de Yoon Jong-bin revient sur l’histoire d’un agent infiltré sud-coréen, « Black Venus », chargé d’enquêter sur le programme nucléaire de la Corée du Nord au début des années 1990. Raconté à la première personne, ce thriller type guerre froide joue subtilement la carte du suspens. Peut-il gagner la confiance du Parti ? Va-t-il se faire démasquer ? De la rencontre avec Kim Jong-il à l’amitié entre le héros et un général nord-coréen, The Spy Gone North arrive à tenir sur la longueur tout en représentant de manière très crue la douleur du peuple nord-coréen. Un film sur l’espoir d’une réunification entre les deux peuples, mais pas de leurs deux leaders.

Animé par Thomas Rozec avec Stéphane Moïssakis.


CRÉDITS
Enregistré le 26 octobre 2018 à l’Antenne (Paris 11eme). Réalisation : Jules Jellaoui. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Adélaïde Desnoë. Direction de production : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Générique : « Soupir Articulé », Abstrackt Keal Agram (Tanguy Destable et Lionel Pierres). Production : Binge Audio.