Personne ne frappe aussi fort que lui. Rocky Balboa, underdog prolo de Philadelphie devenu champion du monde de boxe, est le héros d’une mythique saga de six épisodes. Inspiré par la performance exceptionnelle d’un boxeur américain, Sylvester Stallone écrit en trois jours le rôle de Rocky, son double de cinéma qu’il décrira plus tard comme «  son ami imaginaire  » et «  la chance de sa vie  ». Stallone, alors outsider d’Hollywood, obtient, par sa hargne, le rôle-titre d’un premier opus au maigre budget et aux scènes improvisées désormais iconiques.

Sorti en 1976, le film, récompensé de trois oscars, propulse l’acteur au rang de superstar. Pour les épisodes suivants, l’acteur bodybuildé se mettra aussi derrière la caméra. D’une chronique sociale, Rocky évolue en film de pugilat au montage galvanisant jusqu’à devenir, avec le quatrième volet, un blockbuster outrancier. Si les narrations diffèrent, les vies de l’acteur-auteur et du personnage continuent de se confondre à l’écran jusqu’en 2006 avec « Rocky Balboa », son dernier retour sur le ring.

Animé par Thomas Rozec avec Yannick Dahan, David Honnorat, Stéphane Moïssakis et Lelo Jimmy Batista.


RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION
Rocky (John G. Avildsen, 1976), Rocky Balboa (Sylvester Stallone, 2006), The Party at Kitty and Stud’s (ou L’Étalon italien) (Morton Lewis, 1970), Garrett Brown, Nous avons gagné ce soir (Robert Wise, 1949), Mohamed Ali, Chuck Wepner, Outsider (Philippe Falardeau, 2016), La Taverne de l’enfer (Sylvester Stallone, 1978), Rocky II (Sylvester Stallone, 1979), Bill Conti, Talia Shire, Rocky III, l’oeil du tigre (Sylvester Stallone, 1982), Rambo II : La mission (George P. Cosmatos, 1985), Rocky II (Sylvester Stallone, éd. Ballantine Books, 1987), Carl Weathers, Inferno : The Making of ‘The Expendables’ (John Herzfeld, 2010), The Muppet Show (Jim Henson, 1976-1981), Eddie Murphy : Raw (Robert Townsend, 1987), Cobra (George P. Cosmatos, 1986), Rocky IV (Sylvester Stallone, 1985), L’Aube rouge (John Milius, 1984)


CRÉDITS
NoCiné est un podcast de Binge Audio animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 21 janvier 2019 au studio V. Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Quentin Bresson. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Diane Jean. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.