Ces derniers jours, les soignants en psychiatrie ont lancé un cri d’alerte. Ils ont fait grève et manifesté à Paris le 22 janvier. Autour de ce constat terrible et simple à la fois : ils n’arrivent plus à bosser correctement.

Pas assez de moyens, des services engorgés ou inaccessibles… Résultat : des malades qui galèrent, et qui, lorsqu’ils n’ont personne dans leur entourage pour les accompagner, se retrouvent seuls. À la rue, parfois, faute de place et d’un accueil adapté et d’une réelle politique d’insertion des malades dans la vie de tout le monde.

La ministre de la santé a promis récemment une rallonge budgétaire de 50 millions d’euros pour le secteur, et une plus grande sensibilisation des généralistes aux questions de psychiatrie. Mais selon les soignants, un élément clé pour rééquilibrer les choses, c’est la nécessité d’une action coordonnée. Car c’est là que cela pèche. Plusieurs voix appellent de leurs voeux la création d’une agence dédiée à la santé mentale, pour centraliser et organiser l’action.

Comment est-ce qu’on en est arrivés là ? Est-ce que c’est volontaire, le résultat d’une politique délibérée de remise des malades dans la société ? Ou bien uniquement une succession de choix par défaut ? Comment sortir de ce cercle vicieux où se mélangent la crise de la santé publique en France, et les préjugés tenaces autour de ceux qu’on appelait encore, il n’y a pas si longtemps, les fous ?

Thomas Rozec se rend à la manifestation des soignants en psychiatrie pour les rencontrer, et interroge Marie-Jeanne Richard, présidente de l’Unafam.  

CRÉDITS

Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en janvier 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e).

Réalisation : Vincent Hiver. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Illustration : @blousesnoires. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.