Pour tout ce qui touche aux violences sexistes et sexuelles, ces derniers jours ont été riches en enseignement. Hier nous évoquions la ligue du LOL et ses ressorts, aujourd’hui, nous allons remonter le fil d’une affaire toute aussi éloquente : celle du procès Baupin.

Denis Baupin est un ex-député écologiste et ancien vice-président de l’Assemblée Nationale, dont les agissements et le harcèlement sexuel ont été au coeur du procès qu’il avait intenté à France Inter et Mediapart, et qui s’est tenu du 4 au 8 février dernier.

L’affaire en elle-même a éclaté le 9 mai 2016, lorsque les deux médias précités publient conjointement une enquête sur Denis Baupin, dans laquelle quatre femmes (la députée écologiste Isabelle Attard, la porte-parole d’Europe Ecologie Les verts Sandrine Rousseau, l’adjointe chargée de la jeunesse à la mairie du Mans, Elen Debost, et la conseillère régionale d’Île-de-France, Annie Lahmer) l’accusent d’actes de harcèlement et d’agressions sexuelles entre 1998 et 2014.

Denis Baupin nie les accusations. Il démissionne de son poste de vice-président de l’Assemblée, conserve son mandat de député, et fait alors l’objet d’une enquête. De nouveaux témoignages sont publiés, et quatre femmes portent plainte contre lui : Isabelle Attard, Elen Debost, Sandrine Rousseau, et Véronique Haché, une ancienne conseillère de Bertrand Delanoë et directrice d’Autolib.

Leur plainte est classée sans suite, les faits étant prescrits. Le parquet tient cependant à souligner que leurs accusations ont pu être corroborées, et que certains faits auraient, en temps voulu, pu faire l’objet de poursuites. Denis Baupin porte alors plainte contre France Inter et Mediapart pour diffamation, ce qui nous amène au procès dont il est question dans notre épisode du jour. Un procès où la situation à l’origine inversée, les victimes d’agression se trouvant sur le banc des prévenus, finit par se retourner, laissant entendre la parole de ces femmes, leurs souffrances et leur refus de laisser les harceleurs impunis.

Thomas Rozec et Victoire Tuaillon du podcast Les Couilles Sur La Table reçoivent Marie Barbier, journaliste pour L’Humanité, qui a suivi ce procès jour après jour et en a donné un compte-rendu détaillé sur Twitter et dans une série d’articles.

CRÉDITS

Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en février 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Vincent Hiver. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Illustration : Mathieu Delmestre / CC / Flickr. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.