Cinq lycéens sauvent le monde en costume moulant grâce à leurs pouvoirs : ce troisième film Power Rangers reprend les codes de la série d’origine mais quitte l’ambiance enfantine du “Super sentai” pour adopter clairement une ambiance “teen”, plus actuelle.

Surprise, la première heure est étonnamment réussie, avec des personnages attachants, intéressants, et marginaux. Sauf qu’une fois les tenues colorées sur le dos, la troupe s’entraîne contre des ennemis fantoches, dans des combats mal filmés, contre un robot sorti de nulle part. Pour un public d’adulte, cela ne suffit pas. Pour des yeux d’enfants, à la limite.

Animé par Charline Roux avec Daniel Andreyev et Max Besnard.


RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

Les vingt-cinq saisons de Power Rangers (Saban Entertainment, Walt Disney Company, Saban Brands LLC, 1993-2008), Filmographie de Baz Luhrmann, Ulysse 31 (Jean Chalopin & Nina Wolmark, TMS, 1981), Goldorak (Gō Nagai, Toei Animation, 1975-1977), Les Mystérieuses Cités d’Or (Jean Chalopin & Mitsuru Kaneko & Mitsuru Majima & Sōji Yoshikawa, 1982-1983), Sonny Chiba & Japan Action Club, X-OR (Shōtarō Ishinomori & Hattori Kazuyasu & Toshiaki Kobayashi, 1982), Avengers, Bioman (Saburo Hatte & Yatsude, 1984), Matrix (les Wachowki, Warner Bros, 1999).


RECOMANDATIONS ET COUPS DE COEUR

LA RECO DE DANIEL ANDREYEV
A chaque sentai (série TV japonaise pour enfants) sa thématique centrale. Pour “Ressha Sentai Toqger” (Saburo Hatte, Yatsude, 2014), c’est le réseau ferroviaire, élément très important au Japon car élément de cohésion sociale du pays, en reliant toutes les strates sociales, riches et pauvres. Une belle série avec une esthétique particulière du train. Et un puits à GIFS.

LA RECO DE MAX BESNARD
Un peu dérivé du sentai, “Trollhunters” est une série d’animation à voir sur Netflix où un “teenager” revêt une armure qui lui donne des super pouvoirs, pour se battre contre les forces du mal. Réalisé par Guillermo Del Toro, c’est forcément assez gothique, mais surtout drôle et mignon.


CRÉDITS

Enregistré le 11 avril 2017 au Spinoza (6-8 rue Spinoza,Paris 11ème). Production : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Chargée de production et d’édition : Camille Regache. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Moyens techniques : Binge Audio. Réalisation : Jules Krot. Générique : « Soupir Articulé », Abstrackt Keal Agram (Tanguy Destable et Lionel Pierres). NoCiné est une production du réseau Binge Audio www.binge.audio.


UN GRAND MERCI À NOS CONTRIBUTEURS

Brigitte Poncharal, Thomas Poullaouec, Lise Pressac, Nicolas Queffelec, Guenolé Queffrus, Romain Raffegeau, Frédéric Ransan, Benoît Raphaël, Boris Razon, Frédérique Rehfeld – Daniel Renaud, Samuel Retailleau, Bastien Reynal, Anis Rhali, Xavier K. Richard