Retour sur les clichés autour de cette cuisine. Pourquoi avons-nous parfois l’impression de retrouver les mêmes plats chez les traiteurs chinois ? Pourquoi beaucoup de Français ont des préjugés sur cette cuisine : qui serait forcément pas chère, rendrait malade, contiendrait des ingrédients étranges ou encore serait bourrée de glutamate ? Nous parlons aussi de la richesse de cette gastronomie, différente de l’est à l’ouest et du nord au sud.

Pour répondre à ces questions, deux invitées : Grace Ly et Eliane Cheung.

Grace Ly, qui anime l’émission Kiffe ta race avec Rokaya Diallo sur Binge Audio. Grace Ly vient aussi de sortir son premier roman Jeune fille modèle, publié aux éditions Fayard. Elle est également l’autrice du blog la petite banane, une pépite qui recense les meilleures adresses de restos chinois à Paris et qui déconstruit aussi quelques clichés. Elle a également crée la Web Série, Ça reste entre nous

« Quand mes parents sont venus en France et qu’ils ont ouvert un restaurant c’était pas parce qu’ils avaient envie de militer pour un bien manger des Français c’est parce qu’ils étaient en mode survie et la première chose que tu fais quand tu es à l’étranger c’est que t’essaies de te raccrocher à ce que tu sais faire donc ta culture donc la bouffe. »

Eliane Cheung est illustratrice culinaire, les instagrammeurs la connaisse mieux sous le nom de Mingou Mango. Eliane croque la vie des restaurants à travers ses dessins, elle est aussi l’autrice du superbe livre À la table d’une famille chinoise, dans la collection Alternatives chez Gallimard, qui raconte l’histoire de sa famille et de leurs recettes.

« Un souvenir marquant, qui n’est pas un plat que je mange beaucoup d’ailleurs ça serait la salade de méduse, c’est un plat qu’on mangeait lors des repas des fêtes et la texture nous rappelait des élastiques. » 


LA CHRONIQUE PIF

Céline Maguet, notre chroniqueuse vin nous parle de la production du vin en Chine, deuxième pays producteur de vin dans le monde. Elle démontrera aussi que le vin peut s’accorder avec la nourriture chinoise, avec pour le prouver une bouteille de L’orangeade du domaine Opi d’aqui accompagné de radis blanc vinaigrés (pour illustrer la difficulté des accords avec l’ail ou le vinaigre), de palette de cochon mariné et de poulet blanc sauce ciboulette, trois plats de la province de Zhejiang, achetés au Mandarin de Belleville.

« La Chine est en fait le 2ème producteur mondial en surface, devant la France, et le 7ème producteur mondial en quantité de bouteilles. »


LES RECOMMANDATIONS

À lire
Jeune fille modèle, Grace Ly, aux éditions Fayard
À la table d’une famille chinoise, d’Eliane Cheung dans la collection Alternatives chez Gallimard
La baguette et la fourchette, Les tribulations d’un gastronome chinois en France de Yu Zhou, éditions Fayard


Vie et mort d’un gastronome chinois, Lu Wenfu, Picquier Poche


Cuisine marxisme et autres fantaisies de Stephan Lagorce aux éditions de l’épure


Le bonheur de la bouche de Zheng Lunian, Félix Torres éditeur

Le blog de Grace Ly, La petite banane
Histoire accélérée de la gastronomie chinoise, un article de Munchies signé par Alexis Ferenczi.
Do the chinese eat rats ?, un article du New York Times.
Nouvel an chinois : comment la cuisine asiatique s’est adaptée à nos palais occidentaux ?, un article du Huffington Post.

À voir
Ugly Delicious, l’émission de David Chang sur Netflix, et son épisode « Fried Rice »

À manger
Aux Mandarins de Belleville, 12 Rue Jules Romains, 75019 Paris
Les saveurs du Sichuan, 34 Rue Friant, 75014 Paris : à manger  absolument les pâtes de calamars frits et le Mapo Tofu  


CRÉDITS
Casseroles passe à table est un podcast de Zazie Tavitian produit par Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Musique originale : Théo Boulenger. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Adélaïde Desnoë. Identité graphique : Seb Brothier / Upian. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Direction artistique : Julien Cernobori.