Richard Gaitet, écrivain de 36 ans, a été envoyé par ses éditrices escalader le plus haut sommet d’Europe.

Certes, c’est un gaillard au grand corps solide, mais il ne pratique jamais aucun sport, hormis la danse d’appartement, avec enthousiasme. Comment pourra-t-il parvenir à gravir le Mont Blanc ?

Un an après, il en tire un livre drôle et instructif, « Tête en l’air », qui vient de paraître aux éditions Paulsen, le “récit authentique et déséquilibré d‘une ascension du mont Blanc par un blanc-bec à lunettes inexpérimenté qui, au cours de son voyage, réapprit à marcher”.

Qu’a-t-il retiré de ses entraînements ? Comment un tel défi a-t-il transformé son imaginaire, et le rapport qu’il entretient avec son propre corps ? Qu’y a-t-il à apprendre de la fréquentation du vide, de la peur, du risque de la mort ? A quelles conditions peut-on se lancer dans ce genre d’exploits personnels ?


RÉFÉRENCES

La prochaine aventure de Richard Gaitet est l’opération “Rimbaud Warriors”, du 2 au 7 juillet :  “Une vaillante escouade de copains écrivains – déjà aux commandes du très sérieusement absurde Prix de la Page 111 remis chaque année sur Radio Nova – va refaire à pied la seconde fugue d’Arthur Rimbaud, de Charleville-Mézières à Charleroi. 111 kilomètres (un hasard ? impossible !) pour célébrer le Voyant aux semelles de vent, au plus près de l’itinéraire emprunté par l’auteur qui, à 16 ans, en octobre 1870, décida de fuir « cette inqualifiable contrée ardennaise » à travers la forêt, le long de la Meuse, jusqu’en Belgique. Il y composera certains des poèmes rassemblés dans Les Cahiers de Douai.”

Lionel Terray, Les Conquérants de l’inutile, 1961

René Ghilini, le guide de Richard Gaitet, membre de la compagnie des guides de Chamonix, a également publié un livre “Vagabond du vide”, en 1982


RECOMMANDATION
Richard Gaitet recommande « Le Vélo » de Ghislain Lambert, un “film extrêmement documenté sur le cyclisme” réalisé par Philippe Harel en 2001 avec Benoît Poelvoorde et José Garcia.


CRÉDITS
Du Sport est un podcast de Victoire Tuaillon, co-produit par Binge Audio et le Snep-FSU. Production : Joël Ronez. Rédaction en chef : David Carzon. Réalisation : Quentin Bresson. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Éditrice : Albane Fily. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Musique originale : Théo Boulenger.