La musique et l’art se nourrissent d’inspirations diverses et variées, mais il existe une différence entre l’hommage ou l’appréciation, et l’appropriation d’une mélodie, d’harmonies ou de rythmes qui composent le patrimoine immatériel d’une culture. Est-ce réellement un emprunt lorsqu’existe une asymétrie entre l’emprunté et l’emprunteur ? Et à qui profite économiquement ces emprunts dans l’industrie musicale ? 

Zouk, raï, rap… pourquoi ces genres musicaux ne sont pas aussi valorisés que d’autres courants ? Pourquoi existe-t-il un complexe d’infériorité vis-à-vis des univers musicaux habituellement classés comme «  world music  » ? Grace Ly et Rokhaya Diallo sont avec Binetou Sylla, productrice à la tête de Syllart Records, DJ et co-animatrice de l’émission Piment sur Radio Nova.


RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION 
Ibrahima Sory Sylla, Salif Keita, Alpha Blondy, Africando, Oumou Sangaré, Ismaël Lo, Blurred Lines (Robin Thicke, 2013), Got to Give It Up (Marvin Gaye, 1977), Mozart, Fight the power (Public Enemy, 1989), Kanye West, Otis Redding, Nina Simone, Koffi Olomide, Kassav’, l’évènement Le Grand Méchant Zouk, Miles Davis, Charles Aznavour, Niska, Aya Nakamura, Ninho, Kiddy Smile, PNL, Booba, BigFlo et Oli, Lomepal, Orelsan, Jul, Nekfeu, 1995, le discours du chanteur et producteur Jacob Desvarieux, BET Awards, Roméo Elvis, Eddy de Pretto, l’article Il est grand temps d’en finir avec l’expression « rap de iencli » (Guillaume Narduzzi sur Konbini, 17 janvier 2020), Burna Boy, Princess Erika, Poetic Lovers,  Corneille, Matt Houston, Melgroove, Lady Laistee, Native, Nubians, K-Reen, Shay


CRÉDITS 
Kiffe ta race est un podcast de Binge Audio animé par Rokhaya Diallo et Grace Ly. Réalisation : Adel Ittel El Madani et Quentin Bresson. Générique : Shkyd. Chargée de production et d’édition : Camille Regache. Identité graphique : Manon Louvard (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.