Retour raté au cinéma pour la franchise Terminator avec un épisode officiellement adoubé par James Cameron, créateur de la saga, bien que ce Genisys foule au pied à peu près tout ce qu’il a lui même construit. À des années-lumière de l’original de 1984 et de sa phénoménale suite de 1991, ce nouveau et ridicule Terminator donne surtout envie de vite l’oublier pour garder intacts les souvenirs émus des exceptionnels débuts. Et si on arrêtait maintenant ?

Animé par Thomas Rozec, avec Arnaud Bordas (le Figaro Magazine), Stephane Moïssakis (Capture Mag) et Alexandre Hervaud (Libération).

RECOMMANDATIONS CINÉ DE LA SEMAINE :
Alexandre Hervaud – Robot Overlords, Jon Wright (2014) www.rottentomatoes.com/m/robot_overlords/
Arnaud Bordas – La Machine à explorer le temps, Georges Pal (1960) www.allocine.fr/film/fichefilm_ge…_cfilm=22399.html
Stéphane Moïssakis – Lady Terminator, H. Tjut Djalil (1989) www.allocine.fr/film/fichefilm_ge…cfilm=203801.html

 

CRÉDITS :

Enregistré le 2 juillet 2015 au Tank à Paris (11eme). Moyens techniques : Le Tank. Production : Joël Ronez – Iris Ollivault / TempsMachine.NET. Réalisation : Sébastien Salis. Générique : « Soupir Articulé », Abstrackt Keal Agram (Tanguy Destable et Lionel Pierres).