France, 2025. La présidente Marine le Pen démissionne à cause d’une loi anti-tabac qui ne passe pas. S’en suivent crise et licenciements, et l’on se retrouve dans la vie de deux marginaux, Montaigne et La Boétie (Jean Claude Dreyfus et Jean Marie Bigard).

Ce film choral avec des acteurs sous exploités a beaucoup d’ambitions mais peu de moyens, se veut poétique mais tombe dans le vulgaire, et l’objectif d’une critique éthérée de notre monde actuel finit sur des bons sentiments et le ton du « c’était mieux avant ». Peut-être il y a-t-il trop de choses dans le film, trop d’arcs narratifs. Une comédie ratée, même si l’effort est touchant.

Animé par Daniel Andreyev avec Hugo Alexandre et Max Besnard


RECOMMANDATIONS

HUGO ALEXANDRE : “Les saisons du plaisir” (Jean-Pierre Mocky, 1988), une galerie de personnages incarnée par la crème du cinéma français, la quintessence de la grivoiserie française.

MAX BESNARD : “L’incroyable destin de Harold Crick” (Marc Forster, 2006), un inspecteur des impôts américain entend une voix, et c’est une romancière qui écrit son nouveau bouquin, sa romancière en quelque sorte puisque ce qu’elle écrit, c’est ce qu’il vit. Jusqu’au jour où il comprend qu’elle s’apprête à tuer son personnage.

DANIEL ANDREYEV : “9 mois ferme” (Albert Dupontel, 2012), une fiction cartoon et une critique du système judiciaire que seul Albert Dupontel peut porter. Un film équilibré au propos juste.


CRÉDITS

MDR est un podcast de Séance radio, produit par Goom. Enregistré à l’Antenne Paris (10, rue la Vacquerie 11ème) le jeudi 11 mai 2017. Production exécutive : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Réalisation : Jules Krot. Chargée de production et d’édition : Camille Regache. Générique : Corentin Kerdraon.