Des monstres nés sous la plume d’Emma, jeune romancière, prennent vie dans sa ville natale. La série horrifique « Marianne », du français Samuel Bodin pour Netflix, récite avec brio et application son solfège de l’horreur : un peu de Stephen King et de Carpenter par ci, un peu de cinéma asiatique par là, dans la manière de représenter les créatures. « Marianne » joue bien, mais en terrain connu et rassurant, et manque parfois de nouveauté. Et déborde de « jump scare », qui reste moyen le moins efficace du répertoire pour faire peur. Alors, l’épouvante s’adapte-t-elle bien au format série ?
Ah et en fin d’émission, retour sur la victoire écrasante de l’Angleterre aux Emmy Awards. 

Animé par Charline Roux avec Perrine Quennesson et Anaïs Bordages. 


RECOMMANDATIONS ET COUPS DE COEUR 
LA RECO D’ANAIS : les deux saisons de « The Terror » de David Kajganich et Soo Hugh.
LA RECO DE PERRINE : la deuxième saison d’ « American Horror Story » de Ryan Murphy (2012).


CRÉDITS
We love series est un podcast de We Love Cinema proposé par Goom (Go on media). Directeur des contenus : Omar Erraïs. Cet épisode a été enregistré le 22 août 2019 au studio V. Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Quentin Bresson et Solène Moulin. Chargée d’édition : Camille Regache. Chargée de production : Juliette Livartowski. Générique : Corentin Kerdraon. Production déléguée : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez.