L’avocat d’une firme pharmaceutique est accusé d’un meurtre qu’il n’a pas commis, et se retrouve piégé par son employeur. Bromance masculine très prononcée, gunfights en apesanteur, les figures stylistiques propres à John Woo sont intégrées de manière sincère mais virent au ridicule absolu. Difficile, donc, de faire la comparaison avec ses précédents films. Sorti exclusivement en Blu-ray, « Manhunt » devait signer son grand retour après quelques années loin des caméras. Peut-être que le maître du genre a donné tout ce qu’il avait à donner. « Manhunt » n’est ni un film détestable, ni un bon film, peut-être un prétexte pour regarder une énième fois ses chefs d’oeuvres passés.

Animé par Thomas Rozec avec Stéphane Moïssakis.

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION
Manhunt (John Woo, 2019), The Killer (John Woo, 1989), A toute épreuve (John Woo, 1992), Mission impossible 2 (John Woo, 2000), Paycheck (John Woo, 2003), Ben Affleck, Sam Peckinpah, Le syndicat du crime (John Woo, 1986), Une balle dans la tête (John Woo, 1990), Tom Cruise, Volte-face (John Woo, 1997), Nicholas Cage, John Travolta, The Crossing (John Woo, 2014).

CRÉDITS
NoCiné est un podcast de Binge Audio animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 29 janvier 2019 au studio V. Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Solène Moulin. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.