Enorme claque sur la Croisette avec le premier film de Ladj Ly qui trace avec finesse les contours de la violence policière au contact d’une unité de la BAC dans une cité de Montfermeil. « Les Misérables », malgré sa filiation évidente avec « La Haine », est un film hyper contemporain et ancré dans l’époque actuelle, qui montre l’opposition entre deux France, deux générations. La finesse de l’écriture et la qualité de l’interprétation participent à la force de ce film coup de poing. 

Dans un autre style, petite déception du côté du cinéma de genre.  «  The dead don’t die  » de Jim Jarmusch, présenté en ouverture, est sauvé par son casting mais n’apporte rien de nouveau au film de zombie, et n’est même pas assez gore pour le justifier. «  Bacurau  » de Kleber Mendonça Filho et Juliano Dornelles, provoque également un ennui poli. Quant au «  Daim  » de Dupieux, c’est un «  petit film parfait  » au timing comique irréprochable. 

Animé par David Honnorat avec Anais Bordages et Perrine Quennesson. 


CRÉDITS
 NoCiné est un podcast de Binge Audio. Cet épisode a été enregistré le 16 mai 2019 à Cannes. Réalisation : Solène Moulin. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.