De quelle manière les entreprises contribuent-elles à la fabrique des masculinités ? Comment l’organisation, le mode de management, les critères d’évaluation favorisent le maintien de la domination masculine ? Qu’est-ce qui distingue vraiment les métiers dits féminins des métiers dits masculins ? En quoi la masculinité des cadres se différencie-t-elle de la masculinité des ouvriers ?

Pour son enquête sociologique, Haude Rivoal a été pendant trois ans l’une des 15 000 salariés d’une très grande entreprise française de logistique-distribution en tant que chargée de mission pour l’égalité hommes-femmes. Sa thèse montre, entre autres, comment les injonctions viriles s’accordent très bien avec les intérêts des entreprises, et comment celles-ci intègrent les critiques féministes pour mieux perpétuer la domination masculine. 

Haude Rivoal est docteure en sociologie de l’Université Paris 8, post-doctorante au laboratoire SENSE (Orange Labs).


RÉFÉRENCES
La thèse d’Haude Rivoal :  “Les hommes en bleu. Une ethnographie des masculinités dans une grande entreprise de distribution.” Les hommes en bleu. Une ethnographie des masculinités dans une grande entreprise de distribution.”
Le mythe de la virilité n’a pas disparu, il a muté – article à lire sur Slate.fr (19 février 2018)


RECOMMANDATION DE L’INVITÉE
Haude Rivoal recommande l’oeuvre de Riad Sattouf, particulièrement son film Jacky au Royaume des Filles (2014)Une exposition est consacrée à cet artiste au Centre Pompidou à Paris, jusqu’en mars 2019.


CRÉDITS
Les couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Générique : Théo Boulenger. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Identité graphique : Seb Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Direction artistique : Julien Cernobori.