Pendant huit mois, les journalistes Daphné Gastaldi et Mathieu Martiniere du média d’investigation Disclose ont enquêté dans les clubs de sport amateurs et professionnels français. Cette investigation révèle les failles d’un système impliquant les associations sportives, les fédérations, puis la justice et l’Etat, et qui a permis à de nombreuses affaires de violences sexuelles sur mineur·e·s d’avoir eu lieu, puis d’être étouffées. 

Depuis les années 1970 jusqu’à aujourd’hui, près de 300 victimes, pour la plupart mineures au moment des faits, ont subi des violences sexuelles de la part de leurs entraîneur·e·s, coach·e·s ou encadrant·e·s sportifs. En France, 28 disciplines sportives sont concernées. Parmi ces 77 affaires, certaines auraient pu être évitées, et d’autres ont été étouffées. 

Mal accompagnées, parfois isolées dans leurs communes, les familles se sont retrouvées à enquêter elles-mêmes, remplaçant ainsi la justice jugée trop lente. D’autres victimes et leurs familles se retrouvent elles désoeuvrées face au système qui permet aux agresseur·e·s condamné·e·s d’exercer à nouveau auprès d’enfants. 

Vous entendrez leurs témoignages dans cette enquête en quatre épisodes, menée par Daphné Gastaldi et Mathieu Martiniere du média d’investigation Disclose, et réalisée par Solène Moulin de Binge Audio. 

Un podcast de Disclose.ngo en partenariat avec Binge Audio.

EDIT : nous utilisons le mot « pédophilie » car toutes les affaires de cette enquête ne sont pas criminelles, certaines étant délictuelles ou n’étant pas encore jugées.


Épisode 1 et 2 : les mères enquêtent.

Dans la campagne de Montauban, trois mères de famille apprennent le pire en 2018. Leurs petites filles racontent que le professeur de gymnastique les aurait attouchées lors d’activités périscolaires. Face à la lenteur de la machine judiciaire, elles décident de mener l’enquête de leur côté. Elles découvrent d’autres victimes présumées qui avaient pourtant donné l’alerte quelques années auparavant. Le silence d’une mairie, d’une association et de la justice aurait fini par causer d’autres drames.


Épisodes 3 et 4 : Le judoka, l’ADN et la médaille. 

Quelque part vers Colmar, une famille ressort un dossier volumineux  : le procès contre l’entraîneur de judo de leur fille, condamné pour agressions sexuelles sur mineure de moins de 15 ans. L’homme a été confondu par son ADN. C’était en 2007. Contre toute attente, quelques années après sa sortie de prison, l’entraîneur revient près des tatamis. La famille alerte toutes les instances sportives. Malgré son passé, l’homme est toujours en poste dans un club de la plaine d’Alsace. Dernièrement, il a même reçu une médaille.


CRÉDITS

Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en novembre 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Solène Moulin. Chargée de production et d’édition : Lorraine Besse. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier et Thomas Steffen (Upian). Photos : Martina Cirese. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.