L’écrivain François Bon raconte le bizutage qu’il a subi à l’École Nationale des Arts et Métiers. Et comment cette expérience traumatisante a marqué l’auteur qu’il est devenu.

Car l’auteur avait un avenir tout tracé : il était destiné à devenir ingénieur en usine. Marchant ainsi dans les traces de son père. Il n’avait rien d’un écrivain, si ce n’est, déjà, la passion de la lecture. Et puis, un jour de septembre 1973, il est entré à l’ENSAM (Ecole Nationale des Arts et Métiers) de Bordeaux et cela a changé sa vie. Pourquoi ? Parce qu’il a refusé l’humiliation du bizutage, parce qu’il s’est dressé contre ces pratiques d’un autre temps, ce qui l’a amené à quitter cette école sans obtenir son diplôme et à travailler en usine. Une expérience qui l’a poussé vers l’écriture, qui a forgé ce qui fait de lui un auteur de talent qui a raconté le monde ouvrier comme personne. La blessure est toujours à vif. Pour la première fois, il a accepté d’en parler et de revenir sur cette période de sa vie. Ce sera la seule et unique fois.


Bibliographie sélective :

Sortie d’usine, Paris, Minuit, 1982

Temps machine, récit, Lagrasse, Verdier, 1992

Un fait divers, Paris, Minuit, 1994

Rolling Stones, une biographie, Paris, Fayard, 2002

Daewoo, Paris, Fayard, 2004

Bob Dylan, une biographie, Paris, Albin Michel, 2007

A suivre sur Tiers Livres


CRÉDITS

« L’entretien / Binge actu » est un podcast de la rédaction de Binge Audio, réalisé par David Carzon (directeur de la rédaction). Conversation enregistrée en mars 2018. Direction artistique : Julien Cernobori. Musique originale : Théo Boulenger. Design : Sebastien Brothier (Upian).