Ce classique italien du cinéma d’horreur reçoit les honneurs princiers d’une réédition qui tranche avec son mauvais accueil à sa sortie en 1981.
Oeuvre des bas fonds de l’exploitation, affiche racoleuse et copie vidéo médiocre, élément interdit de la cinéphilie, “L’au-delà” a été produit grâce au succès de “L’enfer des zombies” réalisé deux ans avant par Lucio Fulci. Peu narrative, l’histoire difficile à suivre tourne autour d’une femme qui ouvre un restaurant à Los Angeles situé au dessus d’une porte vers l’enfer. Totalement dans un entre-deux, dans un mélange du sacré et du profane, l’ensemble se présente comme une série de vignettes qui passe de scènes décalées oniriques au gore audacieux, dérangeant, et un peu Z. On pardonne tous ces petits défauts et les tarentules en plastique grâce à l’une des meilleures fin du cinéma d’horreur.

Animé par Thomas Rozec avec Lelo Jimmy Batista et Julien Dupuy.


RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION
L’au-delà (Lucio Fulci, 2018), L’enfer des zombies (Lucio Fulci, 1979), Inferno (Dario Argento, 1980), Frayeurs (Lucio Fulci, 1980).


CRÉDITS
Enregistré le 29 août 2018 à l’Antenne (Paris 11eme). Production : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Rédacteur en chef : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Moyens techniques : Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Générique : « Soupir Articulé », Abstrackt Keal Agram (Tanguy Destable et Lionel Pierres). NoCiné est une production du réseau Binge Audio www.binge.audio.