Le corps a toujours été un instrument de contrainte et de déshumanisation des femmes. C’est pourquoi le professeur et « artiviste » Bolewa Sabourin a fait, à l’inverse, de la danse un outil de reconstruction pour les femmes qui ont souffert de violences sexuelles, en France et au Congo. Co-fondateur de l’association LOBA, il travaille en tandem avec des psychologues pour libérer la parole par le corps, pour dépasser des blocages physiques ou affectifs. Son parcours, il le raconte dans « La rage de vivre », un ouvrage co-écrit avec le journaliste Balla Fofana, également invité de cet épisode. L’occasion d’aborder avec eux les stéréotypes toujours présents lors de la représentation des masculinités noires dans les médias. 


RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION 
La rage de vivre (Balla Fofana et Bolewa Sabourin, 2018), le chanteur Koffi Olomidé, le danseur William Njaboum, le médecin Denis Mukwege, Peau noire, masques blancs (Frantz Fanon, 1952), Les Damnés de la Terre (Frantz Fanon, 1961), Vers la tendresse (Alice Diop, 2016), Marianne et le garçon noir (Léonora Miano, 2017), Les identités meurtrières (Amin Maalouf, 1998), Un long chemin vers la liberté (Nelson Mandela, 1994), Amkoullel l’enfant peul (Amadou Hampâté Bâ, 1991), Vie et enseignement de Tierno Bokar, le sage de Bandiagara (Amadou Hampâté Bâ, 1957).


CRÉDITS
Miroir miroir est un podcast de Jennifer Padjemi, produit par Binge Audio. Réalisation : Solène Moulin. Générique  : Théo Boulenger. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Identité graphique : Marion Lavedeau et Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.