Plusieurs de ses membres sont accusés d’avoir harcelé en bande des internautes au début des années 2010. La plupart des victimes connues à ce jour sont des femmes et des militantes féministes. Au-delà du sexisme, des blogueurs ont également fait état d’homophobie ou de racisme.

La Ligue du LOL est un groupe privé Facebook composé d’une trentaine de journalistes et communicants particulièrement actifs entre 2009 et 2012. Son existence a été révélée dans un article de « Libération » publié le 8 février dernier après la publication équivoque d’un journaliste sur Twitter.

Depuis la parution de cette enquête, de nombreuses personnes témoignent sur les réseaux sociaux et dans les médias d’abus des membres de la Ligue du LOL. Moquées et humiliées, elles décrivent des vies professionnelles et personnelles brisées.

Certains des membres de la Ligue du LOL étaient des anciens collègues, des amis. Certains ont été invités dans nos émissions en tant que témoins. Et l’un d’entre eux, Alexandre Hervaud, était chroniqueur récurrent d’un de nos podcasts. Sa participation a depuis été suspendue.

D’autres ont été écartés de leurs fonctions après des accusations de cyberharcèlement dont un publicitaire, des journalistes aux « Inrocks » , à « Libération » ainsi qu’à « Usbek et Rica » dans la journée du 11 février.

Cela nous interroge donc sur cet état d’esprit toxique à l’oeuvre sur les réseaux sociaux, sur les mécanismes qui conduisent à ces attaques que nous n’avons pas vues, ou pas su voir, et sur ce mode opératoire que l’on retrouve dans d’autres corps de métiers.  

P.S. : Cet épisode a été diffusé dans la soirée du 11 février et prend donc en compte les développements de cette affaire jusqu’à ce jour.

RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉPISODE

L’article qui a déclenché l’affaire : La Ligue du LOL a-t-elle vraiment existé et harcelé des féministes sur les réseaux sociaux ? écrit par Robin Andraca publié le 8 février 2019 sur liberation.fr.

Des témoignages de victimes  : témoignage de Mélanie Wanga, chroniqueuse du podcast Le Tchip distribué par Binge Audio, publié sur Twitter le 8 février 2019 ; témoignage de Daria Marx, militante féministe et cofondatrice du collectif Gras Politique, publié sur son site le 10 février 2019 ; témoignage de Florence Porcel, youtubeuse spécialisée dans la vulgarisation scientifique, le 8 février 2019 sur Twitter ; témoignage de Lucile Bellan, journaliste à Slate.fr et collaboratrice occasionelle de NoCiné, produit par Binge Audio, publié sur Twitter le 8 février 2019 ; témoignage de Capucine Piot, journaliste, publié sur Twitter le 8 février 2019 ; témoignage de Benjamin LeReilly [pseudonyme pour Matthias Jambon-Puillet], publicitaire et blogueur, publié le 10 février 2019 sur la plateforme Medium.

Des excuses de « loleurs »  :

Les excuses de Vincent Glad, fondateur du groupe privé Facebook et pigiste chez Libération. La journal l’a mis à pied le 11 février 2019. Le même jour, Brain Magazine a suspendu sa collaboration avec lui ; les excuses d’Alexandre Hervaud, chroniqueur à NoCiné, produit par Binge Audio, dont la participation a depuis été suspendue et numéro 3 du web à Libération, mis à pied le même jour ; les excuses de David Doucet, rédacteur en chef web des Inrocks, également mis à pied. Une procédure de licenciement pour faute grave a été engagée à son encontre ; les excuses de Guilhem Malissen, podcasteur et vidéaste (Nouvelles Écoutes a annoncé mettre fin à sa collaboration avec lui).

RECOMMANDATIONS

Pour comprendre la culture du “Boy’s Club” et ses origines : « Ligue du LOL : pourquoi la culture du « Boys’ Club » pose problème » écrit par Arièle Bonte publié sur RTL.fr le 11 février 2019, « La Ligue du LOL : et après  » écrit par Valerie Rey-Robert le 11 février 2019 sur son blog.

Pour comprendre les conséquences qu’a eu le cyberharcèlement de la Ligue du LOL  : « La carrière des hommes se construit au détriment de celle des femmes », interview d’Aude Lorriaux, porte-parole du collectif Prenons la une, publié le 11 février 2019 sur francetvinfo.fr.

Pour comprendre pourquoi l’enquête de Libération a été si critiquée : « Ligue du LOL : pourquoi l’article de “Libération” est une aberration », à lire sur glamourparis.com.

Pour un point juridique sur cette affaire et voir comment la différence entre humour et harcèlement est inscrite dans la loi : le long thread de @palais_au sur Twitter.

Pour agir, si on a été victime de la ligue du LOL  : il y a possibilité de consulter une avocate pro bono à la Fondation des Femmes ou de suivre les conseils du collectif NousToutes.

CRÉDITS

Programme B est un podcast de Binge Audio présenté par Thomas Rozec. Cet épisode a été produit en février 2019 dans les studios de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Vincent Hiver. Chargées de production et d’édition : Lorraine Besse, Juliette Livartowski et Diane Jean. Générique : François Clos et Thibault Lefranc. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Illustration : rawpixel / CC / Unsplash. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.