Claustrophobes s’abstenir. Le réalisateur Thomas Vinterberg s’empare de la tragédie du sous-marin nucléaire russe K-141 Koursk. Inspiré de faits réels, Kursk s’inscrit dans une vieille tradition du cinéma de studio à l’hollywoodienne avec ses personnages russes à l’anglais parfait et ses décors intemporels. Oscillant entre les conditions des sous-mariniers, la position des familles désespérées et les actions du gouvernement, le film a des difficultés à se positionner entre l’humain et la politique. Malgré de bonnes idées, comme cette scène de mariage servant à présenter les personnages, Kursk reste aux portes du spectaculaire et tombe souvent à plat. Un film bien trop propre pour un sujet aussi tragique.

Podcast animé par Thomas Rozec avec David Honnorat, Stéphane Moïssakis et Perrine Quennesson.


LES RECOMMANDATIONS 

LA RECO DE DAVID : Apollo 13 de Ron Howard, un film qui traite le rapport entre les victimes d’un accident et les personnes à distance qui essayent de résoudre le problème.

LA RECO DE STÉPHANE : K-19 de Kathryn Bigelow, un blockbuster inspiré de faits réels.

LA RECO DE PERRINE : Titanic, de l’eau, de la catastrophe et du froid !


RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION
La Chasse (Thomas Vinterberg, 2012), La Communauté (Thomas Vinterberg, 2016), Festen (Thomas Vinterberg, 1998), Colin Firth, Léa Seydoux, Thomas Vinterberg, Lars von Trier


CRÉDITS
Enregistré le 26 octobre 2018 à l’Antenne (Paris 11eme). Réalisation : Jules Jellaoui. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Adélaïde Desnoë. Direction de production : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Générique : « Soupir Articulé », Abstrackt Keal Agram (Tanguy Destable et Lionel Pierres). Production : Binge Audio.