Mais pourquoi, à peine sorti, ce film est-il déjà culte ? Mais pourquoi, « Joker » a-t-il été récompensé d’un Lion d’Or à la Mostra de Venise ? C’est à n’y rien comprendre. Cette énième relecture de l’antagoniste culte de Batman a tout d’une coquille vide.

La mise en scène signé Todd Philipps est superficielle et super bancale. Les acteurs sont sans personnage et sans jeu : Joaquin Phoenix n’a rien à défendre et Robert De Niro passe juste faire un clin d’oeil. Le tout forme une œuvre sur le mal qui a tout d’un écran de fumée, un film sur la folie qui a tout à envier à « La Valse des pantins ». Soyons clairs : passez votre chemin, il n’y a rien à voir.

Animé par Thomas Rozec avec Julien Dupuy, David Honnorat et Stéphane Moïssakis.


RECOMMANDATIONS ET COUPS DE CŒUR

LA RECO DE STEPHANE : « L’Armée des 12 singes » réalisé par un vrai fou, Terry Gilliam

LA RECO DE DAVID : « Comiques », un épisode pétrifiant de « Strip-tease », une émission de télévision belge

LA RECO DE JULIEN : « Spetters » de Paul Verhoeven, un film qui avait fait scandale au moment de sa sortie en 1980


RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION
Very Bad Trip (Todd Philips, 2009), Starsky et Hutch (Todd Philips, 2006), Joaquin Phoenix, Jack Nicholson, Heath Ledger, Taxi Driver (Martin Scorsese, 1976), La Valse des pantins (Martin Scorsese, 1983)


CRÉDITS
NoCiné est un podcast de Binge Audio animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 3 octobre 2019 au studio V. Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Solène Moulin. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Fatima Bahhou (stagiaire). Chargée d’édition : Diane Jean. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.