Gaspard –  Félix Moati –  en route pour le remariage de son père rencontre Laura – Laetitia Dosch -, parfaite inconnue à qui il demande de jouer sa petite-amie pour la cérémonie. Tous les deux se rendent dans le zoo familial où Gaspard a grandi, dont il s’est tenu éloigné pendant plusieurs années, et qui est maintenant en déclin.

Cette comédie d’Antony Cordier débute donc sur un mensonge peu original, et totalement inutile puisque le personnage de Laetitia Dosch, observatrice mais passive, ne porte pas un regard neutre et extérieur sur la famille atypique, totalement dysfonctionnelle, presque animale qu’elle rencontre. L’amour incestueux, véritable sujet du scénario non assumé, laisse place à un portrait de famille aux rapports compliqués, qui s’abrite derrière une facture classique et une morale à la mords-moi-le-noeud qui ne tient pas. Le film raconte peu de choses, mais un sentiment de malaise est bien présent. Pourtant, l’univers du zoo est plaisant, tout comme le personnage d’enfant sauvage de la soeur de Gaspard et les inspirations “arty sundance”, à la Michel Gondry et Wes Anderson.

Animé par Daniel Andreyev avec Clotilde Bruneau et Max Besnard.


RECOMMANDATIONS

Max Besnard : le long métrage d’animation “Zootopie” sorti en 2016, qui a reçu l’oscar du meilleur film long métrage d’animation l’année dernière.

Clotilde Bruneau : deux recommandations. Pour une histoire de fausse petite amie, la romcom “Prête moi ta main” d’Eric Lartigau sorti en 2006 avec Alain Chabat et Charlotte Gainsbourg. Et pour un retour à la vie sauvage, “Human nature” de Michel Gondry (2001),

Daniel Andreyev : pour une histoire de zoo, “Nouveau départ” de Cameron Crowe (2011) avec Matt Damon qui achète un zoo avec ses enfants (dans lequel il trouve Scarlett Johansson, sympa). Un bon film, plus sur le thème du deuil que sur celui du zoo.


CRÉDITS
MDR est un podcast de Séance radio, produit par Goom. Enregistré à l’Antenne Paris (10, rue la Vacquerie 11ème) le vendredi 02 février 2018. Production exécutive : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Réalisation : Quentin Bresson. Chargée de production et d’édition : Camille Regache. Générique : Corentin Kerdraon.