Plus qu’un film, le cinquième long-métrage de Gaspar Noé, Climax, est une expérience. À la fois celle du groupe que filme Noé ; la troupe de danseurs de voguing dont la soirée vire au cauchemar alors que la sangria qu’ils boivent est droguée, mais également celle pour le spectateur qui subit une violence croissante jusqu’au choc final. Dans la suite logique de sa filmographie, Noé ne raconte pas seulement une histoire mais offre un objet visuel et musical total. Avec ce film choral le réalisateur renoue avec les procédés de ses débuts : un tournage très court, de l’improvisation, associé à un montage rythmé et déconstruit, des couleurs vives, des mouvements de caméra au plus proche des acteurs, ses thématiques privilégiées. Même s’il n’est pas à son climax, il est toujours bon de retrouver Gaspar Noé.

Podcast animé par Thomas Rozec avec Julien Dupuy et Perrine Quennesson.


LES RECOMMANDATIONS 

LA RECO DE PERRINE : Une autre expérience de cinéma qui provoque des réactions physiques : « Léviathan » de Lucien Castaing-Taylor et Verena Paravel.

LA RECO DE JULIEN : Ou plutôt trois recos. D’abord le cinéma de Lucile Hadzihalilovic, en particulier « La bouche de Jean-Pierre » (1996). Également, le commentaire audio de Gaspar Noé où il explique la réalisation de «Irréversible». Ou encore « Schizophrenia » de Gerard Kargl (1983) qui aide à comprendre le cinéma de Noé.


RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION
Irréversible (Gaspar Noé, 2002), Kingsman (Matthew Vaughn, 2015), Cerrone, Enter the Void (Gaspar Noé, 2010), Carne (Gaspar Noé, 1991), Seul contre tous (Gaspar Noé, 1998), Love (Gaspar Noé, 2015), Aphex Twin, Daft Punk, Cube (Vincenzo Natali, 1997), La bouche de Jean-Pierre (Lucile Hadzihalilovic, 1996), Léviathan (Lucien Castaing-Taylor et Verena Paravel, 2012), Caniba (Lucien Castaing-Taylor et Verena Paravel, 2017), Schizophrenia (Gerard Kargl, 1983)


CRÉDITS
Enregistré le 18 septembre 2018 à l’Antenne (Paris 11eme). Réalisation : Jules Jellaoui. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Judith Hillebrant. Direction de production : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Générique : « Soupir Articulé », Abstrackt Keal Agram (Tanguy Destable et Lionel Pierres). Production : Binge Audio.