Immigré·e, musulman·e, jeune de banlieue, voleur·se, intégriste religieux·se… dans le langage courant, le mot «  arabe  » véhicule un ensemble de clichés, d’amalgames. Alors, de qui parle-t-on lorsqu’on parle des Arabes ? Comment est-on passé du «  beur  » au «  jeune de banlieue  » ? Quelle est la part de l’histoire coloniale française dans ces représentations ? Quelles sont les conséquences sur la construction identitaire des jeunes Français arabes ? 

Pour déconstruire l’imaginaire de l’Arabe en France, Leïla Izrar reçoit l’historienne Naïma Yahi, spécialiste de l’histoire culturelle et du patrimoine des maghrébins en France, directrice du Réseau Pangée et de l’association Remembeur.


RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION
«  La France arabo-orientale  » de Naïma Yahi, Yvan Gastaut, Pascal Blanchard et Nicolas Bancel (La Découverte, 2013), «  La guerre des mémoires : la France face à son passé colonial  » de Benjamin Stora  (Editions de l’Aube, 2007), «  Portrait du décolonisé arabo-musulman et de quelques autres  » d’Albert Memmi (Gallimard, 2004). 


CRÉDITS 
Tarab est un podcast de Binge Audio animé par Leïla Izrar, soutenu par l’Institut du Monde Arabe. Cette bande-annonce a été enregistrée le 28 août 2019 au studio V. Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Quentin Bresson. Musique :  Waseem et Lamisse. Chargées de production et d’édition : Camille Regache et Diane Jean. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.