Compositeurs de symphonie, chanteurs de pop, ingénieurs du son, producteurs, critiques de jazz… le monde de la musique est majoritairement un milieu d’hommes, qu’ils soient sur le devant de la scène ou dans l’ombre.

Qu’est ce que ça veut dire, jouer de la musique «  comme un homme  » ? Comment expliquer que notre conception du talent, des chefs d’oeuvres, des critères esthétiques musicaux soient genrés ? Pourquoi l’histoire de la musique est-elle essentiellement masculine ? Réponses avec la socio-musicologue Hyacinthe Ravet, autrice de l’enquête «  Musiciennes, enquête sur les femmes et la musique  ».


RECOMMANDATIONS DE L’INVITÉE
Le travail de Meredith Monk, dont l’oeuvre artistique mêle musique, danse et théâtre.



RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

L’enquête de Hyacinthe Ravet « Musiciennes, enquête sur les femmes et la musique » aux éditions Autrement (2011).
La sociologue Sylvie Octobre, spécialiste des pratiques culturelles des enfants.
« Les musiciens interprètes en France : portrait d’une profession » de Philippe Coulangeon (2004)
« Femmes du jazz, Musicalités, féminités, marginalités » de Marie Buscatto (2007).
James Blake expliquant que sa compagne Jamila Jamil ne l’a pas inspiré pour l’écriture de son nouvel album, mais a travaillé avec lui sur le projet.
La compositrice et claveciniste Élisabeth Jacquet de la Guerre (1665-1729).
La musicologue française Catherine Cessac. « Feminine Endings : Music, Gender, and Sexuality » de Susan McClary, musicologie américaine.
La contrebassiste Joëlle Léandre.
L’article « Pourquoi ta meuf ne parle jamais de musique avec toi » sur le blog « Le Parterre ».


CRÉDITS
Les couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Cet entretien a été enregistré dans le studio Virginie Despentes de Binge Audio (Paris 19e). Réalisation : Solène Moulin Générique : Théo Boulenger. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.