Influent stratège de l’ombre, Manuel López-Vidal doit prendre la direction de son parti politique en Espagne. Rattrapé par un scandale de corruption, il va essayer de détourner l’attention avec des révélations impliquant d’autres que lui.

Inspirés de faits réels, «  El Reino  » est un film formidable, porté par un acteur principal non moins formidable : Antonio de la Torre. Suivi de très près par la caméra de Rodrigo Sorogoyen – à qui on doit «  Que Dios nos perdone  », l’acteur évolue dans une intrigue complexe filmée avec ambition à la manière d’un thriller haletant. Pas étonnant qu’ «  El Reino  » ait tout raflé au Goya, les Oscars espagnols.

Animé par Thomas Rozec avec Julien Dupuy, Julie Le Baron, David Honnorat et Stéphane Moïssakis.


RECOMMANDATIONS ET COUPS DE CŒUR

LA RECO DE JULIEN : le douzième opus des coffrets ultra-collector des studios Carlotta : « Network : Main basse sur la télévision » de Sidney Lumet

LA RECO DE JULIE : un autre film politique, « Des hommes d’influence » de Barry Levinson

LA RECO DE DAVID : la séduisante « Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon » d’Elio Petri

LA RECO DE STÉPHANE : « Une affaire d’État » d’Eric Valette et A*******


RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION
Que Dios nos perdone (Rodrigo Sorogoyen, 2016), Contre-enquête (Franck Mancusco, 2007)


CRÉDITS
NoCiné est un podcast de Binge Audio animé par Thomas Rozec. Cet épisode a été enregistré le 9 avril 2019 au studio V. Despentes de Binge Audio (Paris, 19e). Réalisation : Quentin Bresson. Générique : Corentin Kerdraon. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Diane Jean. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.