« Deux ans au Qatar » va vous raconter ce pays comme vous ne l’avez jamais vu. La journaliste Camille Maestracci a passé deux ans à Doha et elle a eu envie de raconter ce qu’on peut voir derrière les façades et les clichés. 

« Dans le monde “occidental”, et notamment en France, le Qatar est une curiosité. Mystérieux et lointain, le Qatar est un minuscule pays, richissime, dont le pouvoir infini de l’argent irrite et captive. Une toute petite presqu’île coincée entre deux géants, l’Arabie Saoudite et l’Iran, deux pays à l’Islam très radical. D’ailleurs le Qatar est souvent comparé à ces pays, voire confondu. Il inspire la peur, avec ses hommes tout en blanc et ses femmes tout en noir. Il suggère aussi le conservatisme, l’autoritarisme, la censure, la prohibition. 

Qui aurait cru qu’au Qatar, certains bars organisaient de gigantesques beuveries ? Que penser du tabou autour de l’homosexualité, quand un réalisateur qatari décide d’en faire le sujet de son film ? Ou du bureau de la censure lorsqu’il me propose de regarder les films non coupés ? Comment expliquer que des Qataris dépensent des millions pour une plaque d’immatriculation alors qu’ils sont de plus en plus endettés ? Comment se construire une identité quand on a vécu au Qatar toute sa vie, mais qu’on n’aura jamais droit à la nationalité du pays ? 

Toutes ces questions, bien loin des clichés habituels, m’ont fascinées, et j’ai souhaité les partager à travers un récit personnel. J’ai voulu raconter le Qatar que j’ai vu et que j’ai vécu, sans filtre, pour prendre le contre-pied des discours classiques et révéler la face cachée de cette “richissime monarchie gazière du Golfe”, selon la formule médiatique consacrée. » Camille Maestracci

« Deux ans au Qatar » une série en 12 épisodes diffusés en exclusivité à partir du 10 février sur libération.fr, puis sur toutes les plateformes de podcast le 12 février.


CREDITS
L’enquête « Deux ans au Qatar » est réalisée par Camille Maestracci,  » Binge actu » est un podcast de la rédaction de Binge Audio. Rédaction en chef : David Carzon. Production : Joël Ronez. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Direction artistique : Julien Cernobori. Musique originale, réalisation et mixage : Théo Boulenger. Technicien son : Quentin Bresson. Design : Sebastien Brothier (Upian). Chargée d’édition et production : Camille Regache.