En avoir une grosse, de marque, qui fait du bruit… comment la voiture, la bagnole, l’automobile, sert-elle à se placer sur le grand échiquier des masculinités ? Pourquoi la voiture est-elle un symbole viril ?  En quoi les trajets des hommes sont-ils différents de ceux des femmes ? Et pourquoi devrait-on dire “homme au volant, danger au tournant” ? Réponses avec Yoann Demoli, sociologue de l’automobile.


RÉFÉRENCES 

Les travaux de Yoann Demoli
Sa thèse, publiée en 2015 : Automobile et stratification sociale : diffusion, caractéristiques et coûts de l’équipement automobile en France depuis les années 1980
Yoann Demoli – Carbone et tôle froissée L’espace social des modèles de voitures, dans Revue française de sociologie 2015/2 (Vol. 56)
Yoann Demoli – Les femmes prennent le volantDiffusion du permis et usage de l’automobile auprès des femmes au cours du xxe siècle, dans Travail, genre et sociétés 2014/2 (n° 32)

Les publicités dont il est question dans l’épisode
Dodge Charger : “Man’s Last Stand” (2010)
Fiat : “Montrez que vous n’êtes pas ce crétin qui en a acheté une grosse parce qu’il en a une petite” (2004)
Audi : “Il a la voiture, il aura la femme” (1993)

Autres
Binge Audio a produit plusieurs podcasts autour de la mobilité et des voitures, dont celui-ci  : Les femmes, moteurs de l’industrie automobile ( 10 min)
Cette campagne de la Sécurité Routière qui ciblait les comportements masculins.


STATISTIQUES
Source: Sécurité Routière

Sur l’alcool
92 % des conducteurs impliqués dans des accidents mortels avec un taux d’alcool positif sont des hommes.

Conduite sans permis
91% des permis invalidés appartiennent à des hommes.
93% des conducteurs pris à circuler sans permis sont des hommes.

Non-respect des règles
Selon un sondage de l’Ifop sur le comportement des conducteurs, les hommes conduisent plus dangereusement que les femmes. Ils sont 23% à ne pas respecter les distances de sécurité (contre 15% de femmes), 16% à tenir leur téléphone portable ou oublier leur clignotant (contre 10%). Ils sont deux fois plus nombreux à affirmer prendre volontairement des risques sur la route, et le volant après avoir un peu bu (13% contre 7%).

Vitesse
En matière de vitesse, l’attitude des hommes est plus assumée, voire décomplexée : ils sont près d’un tiers à reconnaître dépasser les limitations de vitesse (20% pour les femmes). Le phénomène est particulièrement accentué chez les hommes de moins de 35 ans : 39% reconnaissent dépasser les limitations de vitesse et 58% disent rouler plus vite que la vitesse autorisée simplement parce qu’ils aiment ça (contre 14% des femmes).


RECOMMANDATION DE L’INVITÉ
Yoann Demoli recommande de lire le grand roman Belle du Seigneur d’Albert Cohen (1968), en particulier pour sa réflexion sur la force, le pouvoir et la virilité, comme cette page sur la “babouinerie”.


CRÉDITS
Les couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Réalisation : Quentin Bresson. Générique : Théo Boulenger. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Camille Regache. Identité graphique : Seb Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Direction artistique : Julien Cernobori.