La pandémie en cours, au delà de ses effets sanitaires directs, bouscule tout un tas d’aspects de nos sociétés. Si l’on prend, au hasard, le prisme du genre pour regarder la situation actuelle, on s’aperçoit très vite que les femmes et les hommes ne vivent ni la maladie, ni le confinement de la même façon. 

Comment et pourquoi cette crise inédite met en lumière les inégalités flagrantes qui persistent entre les genres ?

Victoire Tuaillon et Thomas Rozec, de Programme B, font le point, grâce à une sélection de textes publiés pendant cette période.


RÉFÉRENCES DE L’ÉPISODE
Le post Facebook de Vincent Message, l’article de Forbes « Les pays dirigés par des femmes ont-ils mieux réagi face à la pandémie ?« , la réponse à Forbes des Glorieuses, le texte de Camille Froidevaux-Metterie sur AOC « Le poids des émotions, la charge des femmes » , « Lutte contre le coronavirus : si les femmes s’arrêtent, les masques tombent » dans Axelle Mag, « Le confinement exacerbe les inégalités femmes-hommes » un article de Reporterre, « Quand le revenge porn s’adapte au confinement » sur Vice, « « Ils passent leurs nerfs sur les femmes » : les harceleurs de sortie pendant le confinement » sur Terrafemina, « Confinement, et si on foutait la paix aux corps des femmes » sur les Inrocks, « Violences conjugales et confinement : au 3919, « on ressent une angoisse immédiate » » sur Le Parisien , « The Census Needs to Count Women. The Pandemic Makes That Harder » sur le New York Times.


CRÉDITS
Les couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon produit par Binge Audio. Cet épisode a été produit en avril 2020 à domicile. Réalisation : Solène Moulin. Générique : Théo Boulenger. Chargée d’édition : Camille Regache. Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.