Pour terminer cette première saison, on vous propose ce grand entretien avec Eric Fassin. Professeur de sociologie à l’Université Paris-8 Vincennes-Saint Denis dans le département de Science Politique et celui des Études de genre, chercheur au Laboratoire d’études de genre et de sexualité du CNRS, Eric Fassin est incontournable pour qui s’intéresse au genre. Et en plus, il s’exprime clairement sur ces sujets parfois difficiles à appréhender. On lui a donc demandé un cours particulier.

Dans la première partie de cette conversation, on prend le temps de revenir sur les concepts dont il a été beaucoup question dans le podcast cette année. Que faire de l’expression “masculinité toxique” et “masculinité positive” ? Est-ce qu’on peut changer son désir ? Comment sont nées les études de masculinités ? Pourquoi on parle de masculinités au pluriel ? Pourquoi la chercheuse Raewyn Connell est tellement importante quand on veut étudier ces sujets ? Qu’est-ce que c’est la masculinité hégémonique exactement ? Pourquoi le masculinisme, c’est pas l’équivalent du féminisme ?

Retrouvez la suite de cet entretien jeudi 28 juin.


RÉFÉRENCES

Eric Fassin : « Au-delà du consentement : pour une théorie féministe de la séduction », Raisons politiques, vol. 46, no. 2, 2012, pp. 47-66.

Séminaire « Actualité sexuelle. Politiques du genre, de la sexualité et de la filiation », animé par Éric Fassin, Michel Feher et Michel Tort.

« Masculinités, colonialité et néolibéralisme« . Entretien avec Raewyn Connell (2013, Contretemps).


CRÉDITS
Les couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon, produit par Binge Audio. Production : Joël Ronez. Rédaction en chef : David Carzon. Réalisation : Quentin Bresson. Chargée d’édition et production : Camille Regache. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Direction artistique : Julien Cernobori. Éditrice : Albane Fily. Générique : Théo Boulenger.