Éviter une grossesse non souhaitée devrait à priori concerner tout autant les hommes que les femmes engagés dans un rapport hétérosexuel… Pourtant, la responsabilité contraceptive est aujourd’hui principalement prise en charge par des femmes. Où en est l’offre de contraception masculine ? La pilule pour homme, c’est pour bientôt ? Pourquoi la vasectomie (stérilisation masculine) est-elle cinquante fois plus utilisée au Royaume-Uni qu’en France ? Quels tabous culturels pèsent sur les liens faits entre fertilité et virilité ?

Réponses avec Cécile Ventola, autrice d’une thèse qui compare la contraception masculine dans les systèmes de santé en France et en Angleterre.


CHIFFRES ET RÉFÉRENCES

“Prescrire, proscrire, laisser choisir : Autonomie et droits des usagers des systèmes de santé en France et en Angleterre au prisme des contraceptions masculines”la thèse soutenue par Cécile Ventola en 2017.

En France, parmi les femmes exposées au risque de grossesse, 70% ont recours à des méthodes féminines (41% prennent la pilule, 23% un stérilet…) contre 15,5 % ayant recours au préservatif, selon l’enquête FECOND 2010 menée par l’INED. En 2012, 38% des grossesses dans le monde n’ont pas été désirées.

Et en musique : la chanson de la vasectomie dans la série “Family Guy”, et “Le sperme est sacré”, la chanson culte du film “Le Sens de la Vie” des Monty Python.


RECOMMANDATION DE L’INVITÉE
Cécile Ventola recommande de lire la série de comics Y le dernier homme, par Brian K. Vaughan au scénario et Pia Guerra au dessin.


CRÉDITS
Les couilles sur la table est un podcast de Victoire Tuaillon, produit par Binge Audio. Production : Joël Ronez. Rédaction en chef : David Carzon. Réalisation : Quentin Bresson. Chargée d’édition et production : Camille Regache. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Direction artistique : Julien Cernobori. Éditrice : Albane Fily. Générique : Théo Boulenger.