À l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, NoFun met un coup de projecteur sur quatre rappeuses qui ont marqué l’histoire du hip-hop, en France et aux Etats-Unis.

Roxanne Shanté – Propulsée à 15 ans, cette figure mythique inconnue en France est aussi la reine du freestyle. Elle a commencé en gagnant des battle sur les trottoirs dans le Queens, quartier new-yorkais. Elle a signé un des morceaux les plus vendus de l’histoire du rap.

Casey – Elle mêle le fond et la forme comme personne. Rappeuse engagée certes moins exposée que Diam’s ou Keny Arkana mais non moins talentueuse, elle a signé des titres chefs d’oeuvre, comme « Chez moi », dans des albums sombres et sans concession.

Missy Elliott – Avec ses 30 millions de disques vendus et ses cinq Grammy Awards, elle est la première femme intronisée au Songwriters Hall Of Fame, ce panthéon américain des paroliers. Sans être hyper sexualisée, ni garçon manqué, elle impose son style et prouve à ceux qui en doutaient encore que les femmes savent rapper.

Diam’s – Impossible de ne pas évoquer Diam’s. Sa plume, son flow et ses « ego trip » au succès fulgurant n’ont jamais été égalé·e·s jusqu’à présent. Après un premier album flop sorti il y a vingt ans, elle devient la première star féminine du hip-hop français. Si bien qu’aujourd’hui il n’y a qu’un seul modèle que calquent les rappeuses françaises : le sien.

Animé par Mehdi Maïzi avec Aurélien Chapuis, Ouafa Mameche et Hanifa Said.


RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION
Roxanne Roxanne (Michael Larnell, 2017), MC Lyte, Keny Arkana, Suis ma plume (Casey, Tragédie d’une trajectoire, 2006), Libérez la bête (Casey, 2010), Chez moi (Casey, Tragédie d’une trajectoire, 2006), Cardi B, Nicki Minaj, Broke with Expensive Taste (Azealia Banks, 2014), Lauryn Hill, Tierra Whack, Mafia Trece, Driver, Eminem, Brut de femme (Diam’s, 2003), Suzy 2003 (Diam’s, Brut de femme, 2003), Jeune demoiselle (Diam’s, Dans ma bulle, 2006)


CRÉDITS
NoFun est un podcast de Binge Audio animé par Mehdi Maïzi. Cet épisode a été enregistré le 8 mars 2019 à l’occasion de l’événement End of the Weak x Les Dames du rap x No Fun à la Boîte à Musique (Metz). Réalisation : Solène Moulin. Générique : Shkyd. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Diane Jean. Identité graphique : Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.