L’arrivée des beaux jours signe le retour des corps nus et galbés à la une de la presse féminine. Avec en sous-titres, des injonctions à se délester de deux ou trois kilos « en trop » pour avoir « le corps qu’il faut » sur la plage. Ces diktats de la minceur, parmi d’autres, sont source de complexes et de violences pour beaucoup de femmes, en particulier pour celles en excès de poids. Jusqu’à vouloir se faire opérer.

Pourquoi a-t-on si peur des gros·ses et d’être gros·se ? Pourquoi l’entrée du mot « grossophobie » dans le dictionnaire est une bonne nouvelle ? Comment faire pour que tous les modèles de corps soient respectés ? Quel rôle peut avoir la psychanalyse dans l’acceptation de son corps et dans la lutte contre l’obésité ?

Pour répondre à ces questions, Jennifer Padjemi reçoit Catherine Grangeard, psychologue et psychanalyste. Spécialisée dans l’accompagnement des personnes en surpoids, elle prend en charge des candidat·e·s à une chirurgie de l’obésité.

Erratum : il s’agit de l’épisode 17 et non 16 de Miroir miroir.


RECOMMANDATIONS ET COUPS DE CŒUR

LES RECOS DE CATHERINE : ses livres dont « Comprendre l’obésité » (éd. Albin Michel, 2012) et « Obésités : Le poids des mots, Les maux du poids » (éd. Calmann-Lévy, 2007)


RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION
On ne naît pas grosse (Gabrielle Deydier, éd. Goutte d’Or, 2017), Grossophobie, s’excuser d’exister (Miroir miroir, Binge Audio, 2018), Dis moi qui n’est pas la plus belle (Miroir miroir, Binge Audio, 2018), Virginie Despentes, Cosmoplus, Libraire Tschann, « La femme qui voit de l’autre côté du miroir » (Catherine Grangeard, Daphnée Leportois, éd. Eyrolles, 2018)


CRÉDITS
Miroir miroir est un podcast de Jennifer Padjemi, produit par Binge Audio. Réalisation : Solène Moulin. Générique  : Théo Boulenger. Chargée de production  : Juliette Livartowski. Chargée d’édition  : Diane Jean. Identité graphique  : Marion Lavedeau et Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes  : Joël Ronez. Direction de la rédaction  : David Carzon. Direction générale  : Gabrielle Boeri-Charles.