Agnès Jaoui est Aurore, cinquantenaire divorcée mère de deux enfants, et récemment chômeuse. Alors quand elle apprend qu’elle va être grand-mère, c’est le grand chamboulement et le chaos dans sa vie amoureuse.

Un film sur la ménopause, avec des tranches de vie du quotidien, voilà un thème bien inhabituel et original pour la comédie française, plutôt habituée à représenter soit la misère sociale, soit la vie rêvée des anges. Résultat : un film réussi, familial et gai qui touche juste, évite la caricature, et met en scène une galerie attachante de personnages féminins de tous âges. Une bienveillance plane sur l’ensemble du film, malheureusement un peu passé sous le radar de la critique.

Animé par Daniel Andreyev avec Amandine Schmitt et Virginie Adane


RECOMMANDATIONS

AMANDINE SCHMITT : un film qui sort à la fin du mois de mai, qui parle également d’une femme de 50 ans récemment célibataire, “Marie Francine” réalisé par Valérie Lemercier. Histoire de faire la comparaison.

VIRGINIE ADANE : “Love, Loss and What I Wore” de Nora Efron, qui n’est pas un film, mais une pièce de théâtre qui résonne avec la thématique d’”Aurore”. Sur le modèle des “Monologues du Vagin”, cinq actrices lisent des scénettes, des tranches de vie de femmes.

DANIEL ANDREYEV : “Je suis à vous tout de suite” une comédie de Baya Kasmi (2015) coécrite avec Michel Leclerc – un grand habitué de la comédie sociale avec un fond politique -, dans laquelle Agnès Jaoui joue la mère de l’héroïne (Vimala Pons). Encore une galerie de personnages féminins forts.


CRÉDITS

MDR est un podcast de Séance radio, produit par Goom. Enregistré à l’Antenne Paris (10, rue la Vacquerie 11ème) le jeudi 11 mai 2017. Production exécutive : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Réalisation : Jules Krot. Chargée de production et d’édition : Camille Regache. Générique : Corentin Kerdraon.