Une geisha au corps menu et à l’esprit docile : les femmes asiatiques sont souvent résumées à cette perception raciste et sexiste. Comme si toutes étaient des objets interchangeables produits en série, comme si toutes étaient Kim dans la comédie musicale « Miss Saigon », une jeune prostituée vietnamienne cherchant la protection d’un soldat américain. Comment se défaire de ces stéréotypes datant de l’époque coloniale ? Comment lutter contre ce fétichisme et cette déshumanisation ? En quoi « les Asiatiques » est une catégorie qui ne reflète en rien la pluralité du continent ?

Pour répondre à ces questions, Jennifer Padjemi reçoit Thérèse, chanteuse de La Vague, groupe parisien d’électro-rock et Grace Ly, autrice de « Jeune fille modèle » et animatrice du podcast « Kiffe ta race » produit par Binge Audio.


RECOMMANDATIONS ET COUPS DE CŒUR

LES RECOS DE THÉRÈSE : « Dialectique du Moi et de l’inconscient » du philosophe Carl Gustav Jung pour se familiariser avec le processus d’individuation, « Je pense trop : Comment canaliser ce mental envahissant » de Christel Petitcollin pour celles et ceux qui ont l’impression d’être bizarre et le déjà classique « Les cinq blessures qui empêchent d’être soi-même » de Lise Bourdeau

LES RECOS DE GRACE : « The Joy Luck Club », best-seller d’Amy Tan, les stand-up de l’humouriste Ali Wong disponible sur Netflix et la trilogie de Jenny Han « Les amours de Lara Jane »


RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION
L’image de la femme asiatique (Ça reste entre nous, Youtube, 2017), Michelle Phan (Youtube, 2007- ), Song Of Style (Youtube, 2010- ), Why So Many Asian-American Women Are Bleaching Their Hair Blond par Andrea Cheng publié sur nytimes.com le 9 avril 2018, Yann Moix : « Même quand on rompt, on ment » par Marianne Mairesse dans « Marie-Claire » le 4 janvier 2019, « Je suis une femme asiatique et j’en peux plus des hommes qui ne sortent qu’avec des Asiatiques » par Grace Ly publié sur elle.fr le 8 janvier 2019


CRÉDITS
Miroir miroir est un podcast de Jennifer Padjemi, produit par Binge Audio. Réalisation : Solène Moulin. Générique : Théo Boulenger. Chargée de production : Juliette Livartowski. Chargée d’édition : Diane Jean. Identité graphique : Marion Lavedeau et Sébastien Brothier (Upian). Direction des programmes : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles.