On pourrait croiser Annie dans le bus à Brest sans imaginer une seconde ce qu’elle a vécu et traversé. L’intéressée annonce la couleur : « Je m’appelle Annie et je trompe mon monde »Annie, un signal à l’horizon est, comme toutes les saisons précédentes de Superhéros, le récit sensible de la vie extraordinaire d’une personne ordinaire.

De son enfance après-guerre dans le Finistère à l’Allemagne des années de plomb, Annie nous raconte ses conflits, extérieurs et intérieurs. Entre grande Histoire et choix intimes, elle se retourne avec nous sur cette vie au long cours, sur les routes qu’elles a empruntées et sur celles qu’elle a croisées.

« Annie est une vieille dame et, comme la plupart des vieilles dames, elle a les cheveux blancs. J’ai fait sa connaissance il y a trois ou quatre ans. Autour de moi, les gens disaient qu’Annie avait eu une vie pleine de ruptures, et de tourments. Il y avait notamment une zone d’ombre, dans sa jeunesse. Annie,
paraît-il, avait flirté avec la violence, et la mort aussi. J’ai perdu de vue Annie après les événements de novembre 2015. Et puis elle a refait surface : elle a fait le voyage spécialement jusqu’à Paris pour me raconter ce qui s’est passé dans sa vie. J’étais loin de m’imaginer tout ce qui se cachait derrière ses cheveux blancs », explique Julien Cernobori.


Superhéros est un podcast créé par Julien Cernobori. Prise de son, réalisation, montage : Julien Cernobori. Musique originale : Théo Boulenger. Mixage : Quentin Bresson. Identité graphique : Seb Brothier (Upian). Une production Binge Audio. Production : Joël Ronez. Direction de la rédaction : David Carzon. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Stagiaire : Albane Fily. Chargée de production et édition : Camille Regache.