Vous avez 5 minutes ?
Pourquoi on ne peut pas se passer de la voiture ?

Les réaménagements de circulation dans les grands centres urbains provoquent de nombreuses polémiques. Mais pourquoi la voiture tient encore une telle place dans nos vies ?

L’actualité : Les réaménagements de circulation dans les grands centres urbains provoquent de nombreuses polémiques, notamment du côté des automobilistes qui se sentent victimes d’une chasse aux sorcières. Une polémique qui vient d’être ravivée par la volonté de la mairie de Paris d’interdire la capitale aux véhicules à essence dès 2030.

La question : Quelle place tient encore la voiture dans nos vies et nos villes ? Et pourquoi on ne peut toujours pas s’en passer ?

L’invité : Matthieu Floneau, maître de conférence en histoire contemporaine à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne et spécialiste de l’histoire des mobilités, nous rappelle l’importance prise par la voiture dans les grandes avancées économiques récentes. Et sans remettre en cause les politiques volontaristes actuelles, il appelle à en mesurer les conséquences pour anticiper les nouveaux problèmes qu’elles peuvent engendrer.

Pour aller plus loin : Matthieu Floneau a récemment publié

  • Vive la route ! Vive la République ! avec Jean-Pierre Orfeuil. Les éditions de l’Aube, 2017
  • Choc des mobilités ! Histoire croisée au présent des routes intelligentes et des véhicules communicants,  avec Stéphane Levesque, Ed. Descartes & Cie 2016
  • L’automobile au temps des Trente glorieuses, 2016. Loubatières ed.
  • «Pour une refondation équitable de l’automobilisme», Cahiers français, n° 394, 2016
  • «Candide sur les nouvelles berges de la Seine. Un Paris pour Woody Allen?», Métropolitiques, 24 février 2014. URL : http://www.metropolitiques.eu/Candide-sur-les-nouvelles-berges.html

CREDITS
« Vous avez 5 mn ? / Binge actu » est un podcast de la rédaction de Binge Audio, réalisé par David Carzon (directeur de la rédaction). Conversation enregistrée depuis Paris. Direction artistique : Julien Cernobori. Musique originale : Théo Boulenger. Design : Sebastien Brothier (Upian). Chargée d’édition et production : Camille Regache.