Journaliste, auteur, scénariste, on ne compte plus les tonalités d’Aurélie Charon dans le micro. Cette jeune femme de 32 ans au talent qui n’a d’égal que la douceur, a lié sa vie à la radio il y a maintenant plusieurs années. Son sacerdoce, c’est le témoignage. Cette fois, c’est le sien qu’elle livre dans une émission spéciale de l’Air du Son. Elle nous parle de son travail, de ses premiers pas et de sa façon de vivre en mouvement un média qui doit rester léger et fluide.


https://soundcloud.com/lair-duson/07a

Aurélie Charon présente l’émission Une vie d’artiste, le lundi soir à 23 heures sur France Culture. Pendant une heure, elle interroge chanteurs, musiciens, acteurs ou scénaristes sur leur parcours et leurs inspirations. Une conversation discrète et intime, entrecoupée de performances et de sonorités. Aurélie est diplômée d’un master de journalisme de Sciences-Po, et d’une licence en Arts du spectacle à Paris III, complétée d’un échange à la New-York University, dans le département journalisme et performance artistique.

Depuis six ans, elle réalise des séries radiophoniques, pour Radio France, des documentaires sous forme de feuilletons, qui font le portrait de la jeunesse autour de la Méditerranée. En 2011, c’est d’abord la série Alger, nouvelle génération, primée la même année au New-York Festival. Dans cette série, Aurélie Charon et Caroline Gillet parcourent la capitale algérienne, à la recherche de jeunes habitants pour leur parler à la fois de leur regard sur leur pays, sur la France, ou encore sur leur identité et leurs espoirs.

En 2012, pour les 50 ans de la fin de la guerre d’Algérie, la série Alger, nouvelle génération est ensuite déclinée en images, pour TV5 Monde.

Faire parler la jeunesse

Suivront sur France Inter, d’autres documentaires sur la jeunesse, comme I like Europe en 2012, Welcome nouveau monde en 2013 et Underground Democracy en 2014, où elle fait discuter par Skype deux jeunes femmes que -presque- tout oppose : Nabila de Gaza et Gal de Tel Aviv.

Dans sa frénésie baroudeuse, plus que les paysages à couper le souffle, ce sont les voix aux différentes respirations qui l’intéressent.

Storytelling, devant ou derrière le micro

Durant l’été 2015, Aurélie Charon produit et présente Une série Française pour France Inter. « C’est quoi se sentir français ? Se sentir bien là où on vit ? », deux questions posées par la journaliste à différents jeunes de France, quelques mois après l’attentat dans les locaux de Charlie Hebdo à Paris.

On y entend un jeune maire qui vient d’être élu dans sa commune, à la place d’un maire communiste qui était là depuis plus de 30 ans, ou un surveillant de collège qui nous parle des enfants autour de lui, de la France dans laquelle il est heureux, mais qu’il regrette de voir se déchirer à petit feu. Une manière de faire circuler la parole, de rendre nomade le témoignage, tout en décloisonnant la confidence. L’année suivante, Aurélie Charon produit Jeunesse 2016, un format plus court, qui intervient quotidiennement dans la matinale été de France Culture. 

Tout revivre, et réécouter

Dans une interview publiée en 2014 sur le site de la Gaîté Lyrique, à la question « dans quel décor de film il fait bon vivre selon toi ? » Aurélie répondait : La maison de Winnipeg mon amour, de Guy Maddin (2007). Je veux prendre le train avec lui et vivre dans sa maison d’enfance qu’il loue et remeuble comme avant pour le film. Comme un fantasme de tout revivre, de tout remettre en scène quand on le veut en faisant rejouer à chacun son propre rôle”.

Mettre en scène et refaire jouer à chacun son propre rôle, c’est ce qu’elle a réalisé avec Caroline Gillet et Amélie Bonin avec Radio Live.

Radio Live, ce sont des spectacles qui permettent de voir les intervenants de différents documentaires, en vrai, sur une scène et devant un public, racontant leur histoire.

Le spectacle est en tournée toute l’année : Paris (à la maison des métallos dans le 11e arrondissement), Marseille, Lyon, Toulouse, Metz, Reims, Montpellier, Casablanca… Les lives reprendront à la rentrée, et iront encore plus loin, en Inde et en Mauritanie.

Andréane Meslard


RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

Alger, nouvelle génération (France Inter, Aurélie Charon, 2011), I like Europe (France Inter, Aurélie Charon, 2012), Welcome nouveau monde (France Inter, Aurélie Charon, 2013), Underground Democracy (France Inter, Aurélie Charon, 2014), Série Française (France Inter, Aurélie Charon, 2015), Radio Live (Aurélie Charon, Caroline Gillet, Amélie Bonin, 2016), Coming-In (Elodie Font, Arteradio, 2017), Serial (Sarah Koenig, Julie Snyder, 2014). 


CRÉDITS

L’air du son est une production Audible / Binge Audio. Enregistré le 03 juillet 2017 à l’Antenne Paris (10, rue la Vacquerie 11ème). Direction de production : Joël Ronez. Chargé de production et d’édition : Camille Regache. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Réalisation et mixage : Jules Krot. Musique originale : François Clos. Moyens techniques : Binge Audio / L’Antenne Paris.