NoCiné #95
Baby Driver : Edgar Wright pied au plancher

Conducteur un peu particulier, “Baby” (Ansel Elgort) est un “driver” qui officie pendant des braquages organisés par Doc (Kevin Spacey). Entre deux courses poursuites et un casting trois étoiles, on comprend que Baby a une dette envers Doc. Fun par son sujet, mais élaboré, complexe et dense dans sa structure et son rapport au cinéma, à la fois film de music-hall, de braquage, de bagnoles, avec une romance, Baby Driver est le film le plus radical d’Edgar Wright.

Il en porte sa patte cinématographique, ces nuances spécifiques sur le ton émotionnel du film, et sur l’emploi de la musique. Puisque Baby écoute en permanence de la musique pour couvrir ses acouphènes, le film prend un parti pris très musical, ce qui renforce l’impression d’expérience physique très forte. L’association du montage et de la musique, le montage elliptique et haché : c’est comme si toute la filmographie de Wright menait à ce film. Tout en montrant qu’il en a encore sous le coude, toujours avec ce sérieux dans la manière d’aborder sa passion, et son envie d’alterner entre la grosse machine hollywoodienne et le cinéma européen.

Podcast animé par Thomas Rozec avec Arnaud Bordas, Alexandre Hervaud, David Honnorat et Stéphane Moïssakis


RÉFÉRENCES CITÉES DANS L’ÉMISSION

Baby Driver (Edgar Wright, 2017), Hot Fuzz (Edgar Wright, 2007), Le dernier pub avant la fin du monde (Edgar Wright, 2013), Shaun of the Dead (Edgar Wright, 2005), Blues Brothers (John Landis, 1980), Mint Royale, Walter Hill, Mad Max : Fury Road (Georges Miller, 2015), Summer of Sam (Spike Lee, 1999), Spiderman (Sam Raimi, 2002), Matrix (Les soeurs Wachowski, 1999), Blood and Ice Cream Trilogy / The Three Flavours Cornetto Trilogy (Edgar Wright & Simon Pegg, 2004 – 2013), Ant-Man (Peyton Reed, 2015), Praying with anger (M. Night Shyamalan, 1992), Scott Pilgrim (Edgar Wright, 2010), Quentin Tarantino, Guillermo Del Toro, A Fistful of Fingers (Edgar Wright, 1994), Quatre mariages et un enterrement (Mike Newell, 1994), Love Actually (Richard Curtis, 2003), Shaolin Soccer (Stephen Chow, 2001), Point Break (Kathryn Bigelow, 1991), Bad Boyz II (Michael Bay, 2003), Scary Movie (Keenen Ivory Waynans, 2000), Scream (Wes Craven, 1996), Voyage au bout de l’enfer (Michael Cimino, 1978), Man on fire (Tony Scott, 2004)


CRÉDITS

Enregistré le 20 juin 2017 à l’Antenne Paris (10 rue de la Vacquerie, Paris 11ème). Production : Binge Audio. Direction de production : Joël Ronez. Chargée de production et d’édition : Camille Regache. Direction générale : Gabrielle Boeri-Charles. Moyens techniques : Binge Audio. Réalisation : Jules Krot. Générique : « Soupir Articulé », Abstrackt Keal Agram (Tanguy Destable et Lionel Pierres). NoCiné est une production du réseau Binge Audio www.binge.audio.